Un témoignage intime, une diffusion tardive qui bouleverse le public

De retour de la guerre, Louis Barthas a recopié dans 19 cahiers d’écolier écrits à la plume les notes qu’il avait rédigées au jour le jour durant toute la guerre. Ces cahiers lui permettent de raconter sa guerre à ses proches. Transmis à son fils puis à son petit-fils Georges Barthas, ils circulent dans les écoles de l’Aude avant d’atterrir dans les mains de l’historien Remy Cazals puis d’être édités par François Maspero en 1978. Le succès est immédiat et les Carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier 1914-1918 sont devenus un ouvrage de référence sur le conflit, traduit en anglais, en espagnol et en néerlandais. Le récit sincère de cette guerre au quotidien, vue depuis les tranchées, sans effet littéraire, mais avec un réel talent de narrateur, a marqué un tournant dans la vision portée sur la Première Guerre mondiale.